Sortie botanique du 4 juin 2012 : Villette
Article mis en ligne le 4 juin 2012
dernière modification le 2 avril 2014

par Philippe Pellicier
logo imprimer

Nous sommes retournés à Villette pour cette sortie du 4 juin mais pour se diriger vers les pelouses sur les flancs du rocher de la carrière dans le but d’y observer les pelouses sèches ou steppiques du fond de vallée. La marche d’approche nous a permis d’observer quelques plantes courantes et de revoir quelques graminées. Nous avons utilisé la flore pour déterminer l’Oseille patience (Rumex patientia), en examinant chaque étape de la détermination. Non loin nous avons pu observer la potentille inclinée (Potentilla inclinata), plante rare mais que l’on peut trouver en Tarentaise dans les endroits chauds. Elle évoque un peu la potentille argentée plus commune, mais est plus haute, possède des feuilles plus grandes, moins blanches au dos et présentant des dents différentes sur le pourtour de la feuille.

Nous herborisons sur une dalle recouverte de terre et colonisée par la Fétuque deu Valais (Festuca vallesiaca), graminée caractéristique des pelouse sèches des vallées internes des Alpes -de là vient son nom, le Valais étant en Suisse une vallée similaire à la Tarentaise ou à la Maurienne. Nous y notons :

- trois orpins, l’orpin blanc (Sedum album), très commun partout, l’orpin à six angles (S. sexangulare) aux feuille alignées sur six rangs sur les rejets stérils et l’orpin de montagne (S. montanum)

- la laîche à utricules lisses (Carex liparocarpos), la sabline à feuilles de serpollet (Arenaria serpyllifolia), la tunique (Petrorhagia saxifraga), la petite luzerne (Medicago minima) aux fruits spiralés et épineux à côté de la luzerne lupuline (M. lupulina) plus commune, le trèfle champêtre (Trifolium campestre), le brome dressé (Bromus erectus)...

Non loin nous observons un pois de senteur, la gesse tubéreuse (Lathyrus tuberosa) aux fleurs d’un fuschia éclatant.

En route de retour sur Moûtiers nous faisons un arrêt en bord de route à St Marcel où Jean-Pierre nous fait découvrir la Légousie miroir de Vénus (Legousia speculum-veneris), une messicole qui se fait très très rare en Tarentaise et qui clôt de façon étonnante notre sortie.


Forum
Répondre à cet article
pucePlan du site puceContact puceMentions légales pucesquelette puce

2012-2018 © Nature en Tarentaise - Tous droits réservés
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.0.98