Lundi 6 juin 2016 : Champoulet
Article mis en ligne le 10 juin 2016

par Philippe Pellicier
logo imprimer

Après des lundis de pluie, nous pouvons enfin faire une sortie. Nous avons choisi Champoulet au dessus du village, un chemin à plat qui surplombe Moûtiers vers 600 m d’altitude en exposition sud.
Nous explorons les prairie de hautes herbes en plaine floraison avec beaucoup de couleurs. C’est de la prairie à brome avec un cortège habituel qui ne montre pas de rareté particulière ni même de plante remarquable sauf peut-être la Potentille inclinée (Potentilla inclinata). Haute sur tige, son inflorescence est ramifiée avec des fleurs jaune d’or de 1,5 cm de diamètre, des feuilles palmatilobée à 5-7 folioles munis de grosses dents, grisâtres au dos. Cette plante est bien connue du fond de vallée ou sur les versants bien exposés où elle reste néanmoins dispersée.
Nous avons pu travaillé sur les érables dont nous avons pu comparer les feuilles de cinq espères :
- l’érable de Montpellier (Acer monspessulanus) a des petites feuilles trilobées à lobes entiers ;
- l’érable champêtre (Acer campestre) a des petites feuilles à 5 lobes à dents obtuses ;
- l’érable à feuilles d’obier (Acer opalus) a des feuille plus grandes à cinq lobes peu marqués ;
- l’érable sycomore (Acer pseudoplatanus) a de grandes feuilles à 5 lobes aigus incisées jusqu’au tiers et plus de la longeur de la feuille ;
- l’érable plânes (Acer platanoides) a lui aussi de grandes feuilles à lobes bien marqués et terminé en pointe effilées comme des cornes, rappelant la feuille du platane. En outre ses samares (les fruits) ont formées de deux parties identiques qui forment un angle plat contrairement aux autres érables, ce qui lui vaut son nom de « plâne ».

La Potentille inclinée
La Potentille inclinée
Dos des feuilles à pilosité blanchâtre.

pucePlan du site puceContact puceMentions légales pucesquelette puce

2012-2018 © Nature en Tarentaise - Tous droits réservés