Lundi 10 mai 2015 : Salins les Thermes, montée à Léchaud
Article mis en ligne le 24 mai 2015

par Philippe Pellicier
logo imprimer

Nous nous retrouvons une quinzaine ce 10 mai sur l’aire de stationnement à la sortie de Salins pour herboriser sur le versant exposé qui monte vers Léchaud. Typique des zones sèches des fonds de la vallée de Tarentaise, le chemin offre des lisières, des parcelles de pelouses et des zones rocheuses escarpées. C’est pour les nouveaux venus l’occasion de se familiariser avec le cortège des plantes caractéristiques de ces milieux et pour les autres, les découvrir à nouveau.

Fleurs du Grémil bleu

Nous notons parmi les plantes les plus remarquables ou sur lesquelles nous sommes arrêtées :
- sur les zones rocheuses : le Laser de France (Laserpitium gallicum), la Stipe à tige laineuse (Stipa eriocaulis) avec ses toupet à peine épanouis
- sur les zones de pelouse : le Lotier corniculé (Lotus corniculatus), l’Hippocrepis à toupet (Hippocrepis comosa), l’Astragale de Montpellier (Astragalus monspesulanus), la Laîche à utricules luisantes (Carex liparocarpos), la Fétuque du Valais (Festuca valesiaca)
- dans les zone de lisière : le Géranium sanguin (Geranium sanguineum), l’Érable de Montpellier (Acer monspessulanus), la Céphalanthère à longues feuilles (Cephalanthera longicolia), l’Orchis militaire (Orchis militaris), l’Orchis homme pendu (Orchis anthropophorum), le Troëne commun (Ligustrum vulgare)
Dans une partie en sous-bois nous avons la surprise d’admirer un magnifique tapis bleu du Grémil bleu (Lithospermum purpurocaeruleum), plante de la famille des borraginacées aux fleurs d’un bleu profond et très décoratif. Cette plante n’est pas commune en Tarentaise et c’est là la station la plus étendue que nous connaissions.



Forum
Répondre à cet article
pucePlan du site puceContact puceMentions légales pucesquelette puce

2012-2018 © Nature en Tarentaise - Tous droits réservés