13 mai : Villoudry
Article mis en ligne le 28 mai 2019

par Philippe Pellicier
Capture d’un papillon par une araignée crabe

Il fait toujours froid en ce printemps de 2019, les plantes sont encore peu avancées et nous devons faire de la détermination sur des plantes non fleuries. C’est un bon exercice pour se perfectionner. Nous ne notons aucune espèce vraiment remarquable. À un endroit nous voyons un papillon l’aurore (Anthocaris cardamines) posé sur un sainfoin sans aucun mouvement, comme figé... En nous approchant nous voyons qu’il a été capturé par une araignée crabe femelle, la Thomise variable (Misumena vatia) et qu’elle est en train d’en faire son repas... Les araignées crabes chassent à l’affût et se camoufle par mimétisme dans les fleurs, elles ne tissent pas de toile. Leur couleur peut varier du blanc au vert en passant par le jaune ou parfois le rose... Ainsi il est difficile pour ses proies de la déceler...