Lundi 8 septembre : Les Allues
Article mis en ligne le 16 septembre 2014
dernière modification le 18 septembre 2014

par Philippe Pellicier
logo imprimer

La dent de Burgin au dessus de MéribelNous nous sommes retrouvés une dizaine de personnes pour cette première sortie champignons de l’automne. Gaston Genet qui guide la sorte nous propose de visiter les alentours de l’altiport de Méribel dans une forêt d’épicéas. Là nous trouverons un peu plus d’humidité car bien que l’été ait été bien arrosé, il n’a pas plu depuis plus d’une semaine.
Nous avons donc prospecté en deux groupes dans la pessière claire aux alentours de 1700 m d’altitude, sous épicéas avec beaucoup de myrtilles au sol et de nombreuses épervières en fleurs parmi lesquelles nous avons déterminé :
- l’épervière fausse prénanthe (Hieracium prenanthoides)
- l’épervière de Lachenal (Hieracium lachenali)

Parmi les végétaux les plus remarquables on peut citer le Lycopode annuel (Lycopodium annotinum), sorte de fougère qui forme des rameaux rampant au sol et redressant ses tiges couvertes de feuilles faisant penser à des aiguilles ou plutôt des écailles de conifère, portant à leur extrémité des épis sporangifère : il contiennent les organes qui produisent les spores.

Parmi les champignons rencontrés on peut citer :

  • l’Exobasidium du Rhododendron (Exobasidium rhododendri), un champignon basidiomycète parasite des feuilles de rhododendron sur lesquelles il forme des galles, sorte de tumeurs arrondies de un peu moins de 1cm à un peu plus de 2cm dans leur plus grand diamètre, blanc rosâtre à verdâtre. Ce champignon se rencontre assez facilement sur rhododendron ;
    L'Hygrophore des chèvres
  • l’Hygrophore des chèvres (Hygrophorus camarophyllus), gros hygrophore aux lames très espacées et épaisses, blanches et au chapeau noir ardoise sur le dessus, une colonie assez étendue sur le tapis de mousses ;
  • l’Amanite épaisse (Amanita spissa) au chapeau gris noirâtre portant des restes de voiles sous forme de flocons blancs, au stipe radicant blanc, strié au sommet et portant un anneau membraneux en jupe ;
  • l’Amanite porphyre (Amanita porphyra), au chapeau brun violacé qui portait quelques restes de voile, ce qui est rare ; odeur de pomme de terre ;
  • le Lactaire zoné des épicéas (Lactarius zonarioides) au chapeau fauve orangé, zoné, au lait blanc immuable.

Beaucoup d’autres espèces, consulter la liste complète dans l’espace adhérents.



Forum
Répondre à cet article
pucePlan du site puceContact puceMentions légales pucesquelette puce

2012-2018 © Nature en Tarentaise - Tous droits réservés
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.0.98