Lundi 12 mai : Villette, coteaux secs
Article mis en ligne le 23 mai 2014
dernière modification le 25 mai 2014

par Philippe Pellicier
logo imprimer

Malgré le froid et une pluie fine nous sommes quatre pour explorer le bord de la petite route qui va de Villette à Montgirod. Le mauvais temps nous empêche de sortir nos appareil photos. Nous herborisons en grade partie sur une bordure de pelouse à brome dressé (Mesobromion), où nous observons deux orchidées habituelles : l’homme pendu (Orchis aceras), l’orchis militaire (O. militaris). Sur le bord de la route une plante non fleurie nous attire car la plupart ne la connaissent pas : la chondrille juncée (Chondrilla juncea). L’ensemble de la plante est glauque, elle présente une tige dressée avec des poils raides étalés ressemblant presque à de fines épines, à rameaux effilés, à feuilles inférieures sinuées. Elle fleurit beaucoup plus tard, mais elle est si caractéristique qu’il n’est pas difficile de la reconnaître sans fleurs. Les autres espèces sont tout a fait habituelles dans ce type de pelouses.

La gaillet glauque
Photo du gaillet glauqe faite à Villemartin

Nous revenons vers les voitures en herborisant de l’autre côté de la route qui est bordée par le haut d’un mur de soutènement en pierre sèches. La végétation est clairsemée sur la terre nue ou quelques mousses. Trois annuelles ne sont plus présentes en nombre, qu’à l’état desséché : le pâturin annuel vivipare (Poa annua), dont les jeunes plantules se développent sur la plante mère, l’hornungie des pierres (Hornungia petreae) et le céraiste à cinq étamines (Cerastium semidecandrum). On peut noter des orpins –l’orpin blanc (Sedum album), l’orpin à six angles (S. sexangulare)- la luzernes lupuline (Medicago lupulina) et la luzerne minime (M. minima), la tunique des rochers (Petrorhagia saxifraga), la Fétuque du Valais (Festuca Valesiaca).
Une sortie très intéressante malgré les conditions et sans possibilité de photographier.
La liste intégrale est accessible sur demandes aux adhérents de l’association.


Forum
Répondre à cet article
pucePlan du site puceContact puceMentions légales pucesquelette puce

2012-2018 © Nature en Tarentaise - Tous droits réservés