28 mai : Salins les Thermes, bord du doron
Article mis en ligne le 28 mai 2018

par Philippe Pellicier
logo imprimer

Le DictamneNous garons les voitures près de la maison du Rafting à Salins sur la route de Brides et nous prenons la piste qui mène vers la déchetterie. Nous herborisons sur des banalités qui colonisent le talus, notamment les poacées (graminées). Nous rencontrons plusieurs espèces de brassicacées (crucifères), famille de plante éminemment printanière :
- Le Passerage des décombres (Lepidium draba), Le Passerage des champs (Lepidium campestre),
- sur la falaise l’Arabette des murailles (Arabis collina) qui présente des poils étoilés sur les feuilles,
- la banale fausse roquette à feuille de cresson (Erucastrum nasturtiifolium) aux fleurs jaunes d’or, inflorescence nue, oreillettes à la base des feuilles de la tige et la rare fausse roquette de France (Erucastrum gallicum) aux fleurs jaunes pâles, à l’inflorescence munie de bractées à la base et aux feuilles sans oreillettes,
- Le Bunias d’Orient (Bunias orientalis), plante invasive aux hautes tiges raides, aux grandes inflorescens au fleurs jaunes d’or, qui devient une plaie dans les prairies ;

L'alisier torminaleNous traversons la passerelle sur le Doron pour observer les Dictamnes (Dictamnus albus), plante très élégante et très odorante de la famille des citronniers ; ses feuilles ressemblent à celles du frêne qui fait qu’on l’a appelé la fraxinelle. Au même endroit les Phalangères (Anthericum liliago) sont presque fanées. Nous observons également l’Alisier torminal (Sorbus torminalis) arbre peu fréquent aux feuilles glabres, de forme très particulière, à lobes triangulaires.
Au retour dans le sous-bois nous observons la Parisette à quatre feuilles (Paris quadrifolia).
Parisette à quatre feuilles


pucePlan du site puceContact puceMentions légales pucesquelette puce

2012-2018 © Nature en Tarentaise - Tous droits réservés
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.0.98