Lundi 27 juin : Villette
Article mis en ligne le 13 août 2016

par Philippe Pellicier
logo imprimer

Pour notre dernière sortie du lundi nous nous retrouvons à Villette, en direction du Châtelard. Le chemin descend sous la route nationale et rejoint l’Isère après avoir traversé la voie ferrée. Nous herborisons sur le talus de la piste dans un milieux thermophile et caillouteux avec un cortège de plantes assez caractéristiques du fond de vallée sur les versants chauds.
Nous notons entre autres :
- le Calament acinos (Clinopodium acinos) qui colonise les cailloux et la terre nue ;
- le Calament à feuilles de menthe (Clinopodium nepeta subsp. sylvativum) ; ;
- l’orpin blanc (Sedum album) ;
- l’orpin à feuilles épaisses (Sedeum dasyphyllum) ;
- l’oprin des montagnes (Sedum montanum) à fleurs jaunes ;
- la germandrée petit chêne (Teucrium chamaedrys) aux fleurs roses ;
- le germandrée de montagne (Teucrium montanum) aux fleurs blanc crème ;
- plusieurs molènes sont certaines non fleuries que nous n’avons pas pu déterminer ;
- la campanule fausse raiponce (Campanula rapunculoides) ;
- la campanule gantelée (Campanula trachelium).
En remontant près de la route nous avons pu noter la présence en quantité du Brome du subsquarreux (Bromus japonicus subsp. subsquarrosus). Compte tenu de sa rareté, il n’a pas pu être nommé avec certitude sur place mais seulement après observation attentive sous la loupe binoculaire à la maison.

Le Brome du subsquarreux, panicule
Le Brome subsquarreux, deux épillets

pucePlan du site puceContact puceMentions légales pucesquelette puce

2012-2018 © Nature en Tarentaise - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.53