Lundi 16 mai 2016 : Le col du Noyer et le Dévoluy
Article mis en ligne le 10 juin 2016

par Philippe Pellicier

Compte-rendu rédigé par Monique Magnouloux et Philippe Pellicier
Photos Odette Lussiana

Mère Église à St-DisdierPour terminer notre séjour, nous décidons de rejoindre le col du Noyer et de revenir par la vallée du Dévoluy. Dans la montée du col, c’est beaucoup trop tô. Beaucoup de vent ! Il fait froid !
Le col sépare les vallées du Champsaur et du Dévoluy. Au col, un refuge Napoléon.
Nous observons le Daphné camélée (Daphne cneorum) qui commence à fleurir mais qui est plus fleuri dès qu’on descend derrière le col.

Le long d’un ruisseau nous faisons une photo de groupe dans un pré avec vue sur le Grand Ferrand, les Aiguilles de la Jarjatte et l’Obiou- non, en fait, l’Obiou est plus à droite...L’Obiou,
2790 m- accident d’un avion canadien en 1950, il transportait des pèlerins.

Dans les cailloux nous voyons une morille blonde.
Nous y observons parmi la rocaille la Renoncule de Séguier (Ranunculus seguieri)

Nous entendons chanter un Crave à bec rouge et une Fauvette babillarde.

Après le pique-nique à Ste-Étienne-en-Dévoluy à l’abri dans un jardin à côté de la mairie. Ensuite nous allons au Clapier d’où nous observons les montagnes du Dévoluy devant une table d’orientation et herborisons aux alentours. Puis nous allons à Mère-Église.

Mère Eglise ou chapelle des Gicons, commune de Saint Didier- 1177 m
Belle chapelle romane du XIe s classée monument historique depuis 1927 - Clocher en pierre, toit en chaume - À l’intérieur, des fresques... mais l’église est fermée. Chaque été, un festival de musique.
En face, le Grand Ferrand, l’Obiou. Dans le cimetière on y voit la tombe de René Demaison
(1930-2007), mort d’un cancer à Marseille, ses cendres ont été transférées dans
le cimetière de Mère Eglise- Sur la tombe, une curieuse pierre gravée ... peut-être le « Chörten », une pierre gravée que lui avait offert un Sherpa lors de son ascension au Jannu. Il l’a scellé dans le mur d’entrée de son chalet à Chamonix et a donné son nom à la demeure (chalet où il avait dit « Regarde Simone, on a les Drus qui se mirent dans la tasse de café »....)- Il faudrait lire « La montagne en direct » chez Glénat

Autour de la chapelle nous notons Bombycilaena erecta composée aux feuilles cotonneuses, plante assez courante dans le midi qui se raréfie en remontant vers le nord, est protégée dans plusieurs régions de France.

C’est là que se termine notre séjour botanique dans les Hautes-Alpes.

Mère Église à St-Disdier ©photo O. Lussiana Le Clapier, bélvédère ©photo O. Lussiana Le groupe devant le Grand-Ferrand ©photo O. Lussiana La Gentiane du Dauphiné ©photo O. Lussiana Le Daphné camélée ©photo O. Lussiana L'Arabette des collines ©photo O. Lussiana L'Androsace de Vital ©photo O. Lussiana La Gentiane à feuille étroite ©photo O. Lussiana

pucePlan du site puceContact puceMentions légales pucesquelette puce

2012-2018 © Nature en Tarentaise - Tous droits réservés