Assemblée Générale de la FMBDS 2015
Article mis en ligne le 24 mai 2015

par Philippe Pellicier

L’assemblée générale annuelle de la FMBDS a eu lieu à Sévrier (Haute-Savoie) dimanche 26 avril 2015. Toutes les sociétés (2 n’ont pas été présentes ou représentées) sont présentes ou représentées pour une rencontre capitale au terme d’une année marquée par des événements importants. Le programme "mycoflore" d’inventaire régional des champignons a été le grand chantier des vingt derniers mois et a mobilisé des moyens importants et l’engagement de nombreuses associations membres et de beaucoup de mycologues dans la région. Le résultat est remarquable, avec presque 80000 enregistrements représentant 6000 espèces. Le défi est maintenant de pérenniser le projet et de donner à la Fédération une dimension à la hauteur de ses ambitions, en faisant un travail de communication qui la fasse connaître et qui présente la place et le rôle de la mycologie dans la biodiversité. L’avancée d’autres points essentiels pour la Fédération est aussi présentés : la formation, l’édition, la mycotoxicologie.
Ce travail a été mené sous la houlette d’Espérance Bidaud, présidente de la FMBDS pendant neuf années et qui a laissé sa place lors de l’assemblée, comme elle l’avait annoncé et préparé lors des derniers mois. Yves Courtieu, président de la Société botanique et mycologique du Chablais devient le nouveau président fédéral.
À l’issue de la réunion un hommage a été rendu à Espérance Bidaud pour le travail considérable qu’elle a fourni et pour l’élan puissant dans lequel, entourée de nombreux collaborateurs compétents et passionnés, elle a propulsé la FMBDS vers de grandes réalisations. Marianne Meyer, ancienne présidente et Martine Régé-Gianas, actuelle trésorière fédérale, ont porté cette hommage devant l’assemblée en présence de Max Bourlier ancien président et de Catherine Rouppioz, trésorière fédérale pendant de longues années.
Lors de cette petite fête qui a clôt la réunion, des cadeaux ont été offert à Espérance, comme un remerciement, comme de nombreux témoignages d’amitié à celle qui a été l’âme fédérale, et qui ne rend pas son tablier, mais prend le poste de secrétaire pour une année encore, pour aider le président à s’installer et former le ou la future secrétaire.


pucePlan du site puceContact puceMentions légales pucesquelette puce

2012-2018 © Nature en Tarentaise - Tous droits réservés